Les gens beaux …

Je dis souvent que je n’aime pas les gens très beaux, c’est vrai.

Je n’ai pas dit que j’aimais uniquement les gens laids, mais les gens trop beaux me mettent mal à l’aise. En effet, je ne fais pas partie des gens « beaux ». Je n’ai pas dit que j’étais moche loin de là. Il y a les moches, les laids, les beaux et les très beaux.

Les personnes très belles, et j’en connais, ont cette attitude malgré elles, de confiance en soi, une sorte d’arme… que je n’ai pas. Mais j’en ai d’autres, je vous rassure !

Je l’ai vraiment remarqué à l’adolescence. Là, j’étais moche. Trop grosse, trop petite, trop grandes lunettes, trop de bourrelets, sans aucune élégance. Lors des slows, dans les bals, je gardais les sacs de mes copines car de toute façon personne ne m’invitait. Et bien en fait, je crois que mon rapport avec les hommes a été déterminé car j’étais moche. Mes rapports avec les gens (homme et femme) ont été déterminés par ma mocheté.

J’ai su qu’une fille aimait bien être avec moi car je la mettais en valeur ! Vous imaginez ??? J’avais peut-être une quinzaine d’années. C’est dingue quand on y pense ! Et je crois que c’est à ce moment-là, quand j’ai compris cela, que j’ai eu plus d’amis garçons. Les mecs, eux, soit t’es leur pote et tu peux leur arranger des coups avec tes copines, soit ils ont envie de te sauter. Moi, c’était la première option. Et j’ai eu vraiment de bons copains, qui le sont toujours d’ailleurs !

Laideur

Donc, j’ai dû me battre pour trouver une autre arme que simplement être belle, ce que je n’étais pas. J’ai appris la séduction, les yeux qui parlent, l’humour, la subtilité, l’élégance. J’ai dû apprendre des trucs pour pouvoir être sur un pied d’égalité que les gens beaux. Je pense peut-être que je n’aime pas les gens beaux car je les jalouse… c’est aussi simple que ça. Ils n’ont pas eu ce combat, eux.

La laideur ne s’en va jamais. On ne devient jamais beau. On naît beau. On naît moche.

A l’école d’infirmière, je l’ai bien remarqué, les jolies filles et les jolis garçons avaient quand même beaucoup plus facile que les moches avec leurs rapports avec les infirmier(e)s diplômés. La jolie petite étudiante était plus facilement choisie par le médecin pour aller une journée en cardio voir les conversions. Et dans le milieu du travail, pareil. Jobiste ? Vous aviez une jolie bibine, vous étiez plus facilement repris pour le job. C’est comme ça. Donc moi, j’ai misé sur la  » tatch’  » ! La confiance (pseudo-confiance!) en moi, mon côté « ultra-sociable », souriante, gentille, … Ce que je suis !

Autre exemple, dans le cadre de mon boulot, nous avons collaboré avec un avocat. MANDIEU, le type mais, wouaw quoi ! La trentaine, beau comme un camion dans son costume Boss bien coupé, et super sympa en plus. Lui, je suis sûre qu’il y des choses qu’il ne peut comprendre. Qu’il ne connait pas. Il a certainement eu sa part d’emmerdes, mais je suis sûre qu’il ne peut pas concevoir certaines choses. Je m’imagine qu’il a toujours entendu : « Tu es beau » et que cela lui a donné une confiance en lui. Une certitude de réussite. Les gens beaux ont ce regard sur la vie différent des gens moches.

C’est ainsi.

La beauté est un appui préférable à toutes les lettres de recommandations.

Aristote

Je ne sais pas définir ce que c’est, y mettre un mot, mais je le sais. Je le ressens à leur contact. Et je n’aime pas ça. Cette sorte d’estime hautaine, même dissimulée, même inconsciente, qu’ils possèdent. Cela me met mal à l’aise. Ça me renvoie trop à mon manque d’estime physique de moi. Je me sens presque « gênée »…

Je suis devenue alors, une « séductrice ». Par manque de beauté naturelle, j’ai recherché la beauté au travers d’autres.

Comme je me trompais ! J’avais une vingtaine d’année, je confondais tout ! (Mais les soirée « ‘Chasse » avec mes copines me laissent un excellent souvenir !) Et on a beau apprendre certains « trucs », cela ne change pas que je ne me suis jamais trouvé belle car simplement je ne l’étais pas.

Sexe

Même sexuellement, le manque de beauté et le fait d’en être consciente freine parfois certains élans car on ne s’aime pas, et on ne veut pas « se montrer » dans une certaine position.(Bon, soyons clairs, pour les femmes ayant du bidou la position de la balançoire magique, du lotus, etc… n’est pas toujours très flatteuse ! Plis des bourrelets mis en avant, si la femme est complexée, comme voulez-vous qu’un orgasme chaud cacao vienne lui couper le souffle ? Impossible ! Et pourtant…et pourtant !)

Et cela même si l’autre nous trouve belle ! Ça n’a rien à voir, je parle de notre propre regard …

Même des articles traitent du sujet, c’est pour dire !

« Ces positions qui mettent les femmes en valeur »

Il y a deux sortes de beauté, celle qu’on ressent quand on se regarde dans le miroir, et celle qui est révélée par l’Autre…

« Aimer quelqu’un, c’est lui révéler la beauté en lui. »

Jean Vanier

Mais l’un n’annule pas l’autre et inversement ! J’ai déjà reçu des compliments sincères, ceux dit en les murmurant…

« Comme tu es belle »… sont des mots que j’ai entendus. Que j’ai su qu’ils étaient vrais, sincères. Mais ils ne changent pourtant pas le regard ma propre beauté ; cependant, ils m’ont aidé à me libérer, à devenir plus femme, moins de complexes, moins de gène, donc aussi beaucoup, beaucoup plus de plaisir (et pas uniquement sexuel, de plaisir dans la vie d’être mieux dans ma peau) ! Et un homme m’a expliqué ce que lui voyait. Il a vu en moi des yeux rieurs, des pommettes hautes, un rire qui lui transperce le cœur, un corps confortable, une odeur de thé vert, un sentiment de douceur… donc que des trucs « pas physiques » mais une certaine forme de beauté.

C’est donc là qu’on se trompe.

Et je me suis trompée pendant 40 ans. Je ne suis pas belle, certes, mais ce regard sur ma personne m’a gâché une partie de ma vie. N’ai-je pas assez entendu de mes parents « tu es belle petite fille »? Je me souviens plutôt de : « Arrête de manger » ou « Tu es vraiment grosse tu sais » – « Ah, ta sœur, elle, elle fait attention, elle est mince! » et j’ai cherché au travers des autres ce « Tu es une si jolie petite fille »… Pourtant j’ai eu une famille aimante, apportant amour, confiance, … Mais mes parents ne m’ont pas fait belle !

« La beauté commence au moment où vous décidez d’être vous-même. »

Coco Chanel

Et un jour j’ai eu l’impression que je le devenais. À 40 ans ! Rectification, que je n’étais plus moche !

Tout cela fait partie d’un tout. J’ai commencé à m’aimer. M’aimer vraiment vraiment quoi. Je me suis « réveillée ». En fait, ce n’est pas parce que je ne suis pas belle que je dois être moche.

Et voici donc la clef.

Ne soyons pas moches, nous les « pas-beaux ». S’aimer soi-même. Pas au travers de l’autre, même si c’est « un autre » qui m’a aidé à le devenir. Mais apprendre à s’aimer soi-même.  S’habiller de manière adéquate, mettre ses atouts en valeurs, sentir bon, être soigné, souriant, agréable…

Que c’est dur ! Quel travail, quel cheminement !

Je me demande souvent que c’est être beau. Je voudrais passer une journée dans la peau d’une super jolie fille. La super jolie fille ! Je voudrais, juste une journée ; Pour voir ce que cela fait. De voir les regards des gens lambda devant une femme magnifique. C’est une question que je me pose parfois. Ma vie aurait-elle été différente ? Et la réponse est oui, évidemment ! Mais je ne crois pas qu’elle aurait été plus belle, ceci dit. Mais elle aurait été différente.

Et vous ? Dans quel clan êtes-vous ?

Moche ? Beau ? Vous trouvez-vous beaux ? Êtes-vous laids mais vous sentez-vous bien dans votre peau ? Êtes-vous beaux et le savez-vous ? Est-ce que vous vous en servez ? Êtes-vous honnêtes et objectifs en vous regardant dans la glace ? Êtes-vous complexés ? Faites-vous parfois cette absurde galipette de dire que vous n’êtes pas beau juste pour avoir un compliment ? Comment acceptez-vous les compliments sur votre beauté si vous êtes sûrs que vous êtes moches ?

Je suis curieuse… de savoir comment les gens réagissent…se voient. Je me trompe souvent. Alors, j’essaye de ne pas attribuer un état d’esprit, un trait de caractère aux gens par rapport à leur physique… J’ai dit : « J’essaye! » Je n’ai pas dit que j’y arrivais !

4 commentaires sur “Les gens beaux …

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour,

    Je me permets d’apporter ma vision des choses sur ce sujet.

    Beau? Laid? Moche?
    Vis-à-vis de qui? De quoi? De quelle norme?
    Parle-t-on de beauté plastique? de charisme?

    La beauté est avant tout une construction sociale (Il suffit de voir la considération de la couleur de la peau comme attribut de beauté au Japon et en Europe). C’est d’ailleurs, pour cela que l’enfance et l’adolescence sont des moments clés lors de la construction de soi. Ainsi, si l’on vous répète à longueur de temps que la beauté est X et que vous êtes Y, vous en déduirez que vous n’êtes pas beau/belle.

    L’âge adulte a cet avantage qu’il permet de prendre du recul plus facilement sur la vie, sur les normes, d’apprendre ou de ré-apprendre à s’aimer, de respecter son corps, d’être « simplement » soi.
    C’est à dire un être hors-norme (au sens premier du terme).

    Ainsi, suivre les injonctions normatives du « être beau/belle » c’est s’assurer le droit d’être souvent malheureux(se).

    Merci pour billet positif!

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour,
    Notre société est pleine de stéréotype, faut il y répondre, non je ne crois pas. Je crois aussi que chacun a sa place ici-bas.
    J’ai remarqué que les personnes moins favorisés par la nature, je préfère ce terme, ont des qualités que les plus favorisés n’ont pas. Ecoute, gentillesse, bonté etc…Et pour rien au monde je ne voudrais être « un canon », car je ne voudrais passer ma vie à m’apprêter et être harceler du regard et qui sait plus encore…

    Je pense aussi très sincèrement que tout se joue pendant l’enfance et vous l’écrivais clairement. Les mots peuvent réconfortés mais aussi blesser profondément et surtout mettre en oeuvre des comportements qui font acquiescer les dires que nous avons entendu.
    Moi-même je ne me suis jamais trouvé belle, j’ai entendu toute ma jeunesse ma mère dire à mon père « ton laideron de fille », alors comment penser autrement…
    J’ai mis bien plus de temps que vous pour me voir tel que je suis et aujourd’hui lorsque je regarde les photos, je me dis que j’étais une belle jeune fille, qu’elle gâchis…
    En faite, je me suis acceptée tout simplement, car il est nécessaire d’être en paix avec soi-même et savoir effectivement se mettre en valeur.
    Je peux vous assurer que j’ai dis à mes 4 enfants, dés que l’occasion se présenté, qu’ils étaient beaux, sans jamais les mettre pour autant sur un piédestal, le résultat est qu’ils vont bien 😉

    Acceptez vous, prenez soin de vous et vivez pleinement votre vie !
    Bel été à vous 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :