Déménagement. Mars 2017

Nous sommes dans le divan tous les deux.

On se câline, se cajole. François n’a pas encore vu notre maison vide et la nouvelle aménagée.

Nous irons cet après-midi. Nous sommes chez Monsieur. Son déménagement est prévu dans deux semaines.

Dans deux semaines, une nouvelle vie commencera officiellement.

Et oui, nous déménageons. Mise en commun de deux familles, deux caractères, deux vies pour une « mise en ménage ».

 

Je n’ai pas habité avec quelqu’un depuis mon divorce, voilà plus de 5 ans. Décider de vivre à deux. Pour sentir son souffle dans mon coup toutes les nuits.

J’ai peur. Peur de cette nouvelle vie. Pas peur pour moi, peur pour mon tout-petit, comme toujours… Sera-t-il heureux là-bas avec « tout le monde ». Changer d’environnement, de chambre, … Va-t-il vite s’adapter ? Sera-t-il heureux et épanoui ?

 

Je suis donc allée sur internet « voir un peu ».

Je savais qu’un déménagement était un des principaux chocs émotionnels que l’on peut ressentir dans une vie, après le deuil et le divorce.

J’ai connu le divorce, j’ai connu le deuil. Voici mon troisième D, le déménagement.

d

 

Il est donc tout à fait normal que j’aie peur, que je doive apprivoiser cette maison et dire au-revoir à la mienne. Je semble moins stressé que Monsieur. Il déteste les périodes de « mises sous tension ». Nous nous réjouissons d’être ensemble. De vivre ensemble…

 

Après ma séparation, je me « suis battue » pour garder ma maison. Avec des fins de mois très difficiles. Et maintenant, je choisis de la vendre, de partir. J’ai l’impression d’abandonner….Et en même temps je suis exaltée et impatiente de commencer à vivre ma nouvelle vie.

C’est étrange.

 

Et puis, toutes les questions sur les bons choix. SUIS-JE EN TRAIN DE FAIRE UN BON CHOIX ? Quitter ma maison, mon village, pour m’installer à plus de 60 km de chez moi, là où j’ai grandi, près de chez ma mère, pour m’installer avec ma famille recomposée ?  Avez-vous une recette pour dire « au-revoir » ? Pour être ultra confiante en demain ? Tout va-t-il bien se passer ? Allons-nous être heureux ?

C’est ça en fait, je crois qui est plus plus stressant.

Ne pas savoir si l’on fait un bon choix…ou pas.

 

Tant de questions dont seul le temps qui passe y répondra.

Seul le temps.

Seul le temps y répondra …

 

Je regarde François, j’essaie de lui parler, d’être super positive et de ne pas lui transmettre mes doutes.

Mon tout-petit, tout va bien se passer, Maman est là. Tu verras, ça va être super chouette, on va pouvoir faire de la trottinette sur la grande terrasse, et jouer dans le jardin.

 

 

 

8 commentaires sur “Déménagement. Mars 2017

Ajouter un commentaire

    1. Hello !
      J’ai lu ton comm hier « à la va-vite » et j’ai repensé à ce mot hier soir : « CONFIANCE ».

      TU AS RAISON, je dois faire confiance à la vie, à mon fils…à MOI !

      Merci, tu ne peux pas savoir comme ton petit commentaire m’a fait du bien.
      J’avais omis cette donnée-là. La CONFIANCE.
      Et oui, j’ai confiance…

      MERCI ❤

      J'aime

  1. Bon courage pour ton déménagement, ton emménagement, ta nouvelle vie… Je pense simplement, sans être en mesure de l’affirmer (je ne veux pas jouer les psys, je suppose que tu en a déjà la dose), que si ton fils te sent heureuse et épanouie, au travers de ton ressenti, il se sentira apaisé et épanoui aussi… Bisous 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :