Maman Kangourou

Moi, comme d’autre, je suis une Maman Kangourou.

 

C’est ma chère et tendre Sarah qui m’a insufflé cette métaphore…

Sarah qui les yeux remplis de larmes connait tellement bien ce que je ressens…

Mêmes émotions, mêmes sentiments, mêmes joies, mêmes peurs, …

Merci Sarah.

Merci de t’avoir rencontré.

Je suis donc une Maman Kangourou.

Ma poche où se cache mon tout-petit est devenue grande, car il faut beaucoup de place à mon petit.

Normalement, il devrait déjà être sorti de ma poche il y a bien longtemps, mais lui, il  y est toujours … Car même grand, il est toujours si petit dans sa tête.

Ma poche parfois me fait mal, car elle n’est pas comme mon coeur, elle n’est pas adaptée à encore garder enfoui son petit.

Elle tire, elle me blesse parfois. Elle me déconcerte et me fait de la peine aussi parfois.

Mais je l’aime cette poche, et par moment, je ne veux pas qu’il en sorte, je voudrais qu’il reste tout petit, tout tout petit, bien au chaud…

Oui, j’aime cette poche et surtout le petit qu’elle protège.

Ce petit qui n’est pas comme les autres bébés Kangourous, il devrait déjà être si grand, si autonome!

Mon petit à moi, il a besoin d’aide, tant de chose qu’il ne sait faire seul …

En plus, ma poche, elle n’est pas tout le temps remplie.

Parfois elle est pleine, de ce tout-petit bien trop grand pour y être dedans et parfois elle est toute froide car mon petit est loin de moi, il est dans son autre maison, la Grande, avec ses amis.

Alors, j’ai mal aussi, quand elle est vide. Elle ne tire plus, elle ne me blesse plus, mais elle me fait mal, mal d’absence, de solitude…

Quand mon petit est trop dans ma poche, cette poche me fait mal.

Quand mon petit n’est pas dans ma poche, cette poche me fait mal.

Alors je ne sais pas quoi faire.

Non, je ne sais pas quoi faire.

Mais mon petit a besoin d’être dans ma poche comme il a besoin de ne pas y être.

Il doit sortir de ma poche pour grandir !

Je dois donc apprivoiser ma poche.

Apprivoiser ma douleur.

Pour ne garder que le bonheur et l’amour.

Alors, c’est ce que je fais.

Je ne garde que l’Amour.

L’Amour de la poche, car c’est ainsi et je ne sais rien y changer.

L’Amour de mon petit, de mon tout petit…

L’Amour si fort, si grand, si beau ! Que peu importe la poche, qu’elle soit trop étroite ou parfois vide !

Peu importe …

Nous, lui, le tout-petit Kangourou et moi, maman Kangourou, nous avons l’Amour.

L’Amour …

Maman Kangourou.

Juin 2012

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :